Savez-vous comment la COVID19 a impacté la production et la sortie des films ?

La pandémie a eu un impact majeur sur l’industrie cinématographique à plusieurs niveaux.

Les tournages ont été interrompus ou retardés en raison des restrictions de voyage, des mesures de distanciation sociale et des fermetures de plateaux de tournage pour assurer la sécurité des équipes.

Cela a entraîné des retards dans la production de nombreux films.

De plus, les salles de cinéma ont été fermées dans de nombreux endroits, ce qui a conduit les studios à revoir leurs plans de sortie. Beaucoup ont opté pour des sorties en streaming ou ont reporté les dates de sortie pour attendre une meilleure période où les salles pourraient rouvrir et accueillir un public plus large.

On vous explique tout

Les cinémas et les plates-formes de streaming

Certains studios ont également expérimenté la sortie simultanée en salles et en streaming (modèle de sortie hybride) pour atteindre un public plus large tout en s’adaptant aux nouvelles habitudes de consommation des médias dues à la pandémie.

Netflix

En résumé, la pandémie a perturbé à la fois la production et la sortie des films, obligeant l’industrie cinématographique à s’adapter rapidement aux nouvelles circonstances pour trouver des moyens innovants de partager leurs films avec le public.

Le steaming gagne en popularité

Durant la crise du COVID-19, plusieurs plateformes de streaming ont vu leur popularité et leur nombre d’abonnés augmenter considérablement en raison des mesures de distanciation sociale et des fermetures de salles de cinéma. Parmi les opérateurs de streaming les plus influents, Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ et d’autres ont tous bénéficié de cette période.

Netflix en pôle position

Netflix, en particulier, a maintenu sa position dominante en termes de nombre d’abonnés et a continué à produire du contenu original malgré les défis logistiques. Disney+ a également enregistré une croissance significative avec le lancement de nouveaux contenus, notamment des films exclusifs comme ceux du Marvel Cinematic Universe et de Star Wars.

Cependant, il est difficile de dire avec certitude quel opérateur a le plus profité de la crise, car les tendances peuvent varier en fonction des régions, des offres de contenu spécifique et des stratégies marketing mises en place par chaque plateforme.

Et la plate-forme française Salto ?

Salto est une plateforme de streaming française lancée en octobre 2020, en partenariat avec les groupes France Télévisions, TF1 et M6. Son objectif était de proposer un large catalogue de contenus français et internationaux, regroupant des émissions de télévision, des séries et des films.

Durant la pandémie, Salto a continué à développer son catalogue et à ajouter du contenu pour attirer les abonnés. Cependant, son impact et sa croissance auraient pu être influencés par la concurrence avec d’autres services de streaming déjà bien établis.

Salto c’est fini

Salto, c’est fini. L’arrêt de la plateforme de streaming française a été actée par ses actionnaires, TF1, France Télévisions et M6 ce mercredi 15 février 2023, deux ans et demi après son lancement.

C’est le 27 mars 2023 que Salto a fermé officiellement.

Le futur de Salto était compromis depuis que l’accord de fusion entre TF1 et M6 a été définitivement enterré. L’annonce de la dissolution de Salto n’était plus qu’une formalité. Par ailleurs, le site de streaming français souffrait considérablement de la concurrence des autres plateformes américaines disponibles sur le marché, comme Netflix, Disney+ ou encore Prime Vidéo.

En conclusion, une problématique complexe

Il est important de noter que la réussite d’une plateforme de streaming dépend de divers facteurs tels que la qualité du contenu, l’expérience utilisateur, la tarification, la disponibilité de contenu exclusif et la capacité à s’adapter aux préférences changeantes des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut